Un nouveau bâtiment pour les projets TK

– Par Jean-Baptiste Lassalas, volontaire Terres Karens à Mae Woei –

Les premières pluies font leur apparition, le climat étouffant de la saison chaude commence à se dissiper peu a peu. Mais ce n’est pas la chaleur qui a empêché les villageois de défricher et brûler des hectares de jungle afin de préparer la rizière. A présent les dernières braises finissent de se consumer, il est temps de creuser! Et c’est avec des outils très rudimentaires et beaucoup de courage que les Karens entreprennent ce travail titanesque !

Au cœur des villages les tisserandes continuent à travailler sérieusement et réalisent généralement deux lés par semaine, elles sont de plus en plus nombreuses a vouloir tisser pour Terres Karens car c’est l’unique moyen pour elles de gagner de l’argent tout en s’occupant du foyer. Ce qu’elles touchent leur permet d’améliorer leur confort et de varier d’avantage la couleur de la soupe.

A Mae Woei, la coopérative et l’atelier couture suivent leur petit bonhomme de chemin.

Un nouveau bâtiment actuellement en construction accueillera courant mai les machines à coudre, les couturières et leur bonne humeur. Ce bâtiment plus spacieux plus calme et plus lumineux leurs permettra de travailler dans un milieu plus confortable.   En juillet l’association coup de pouce viendra terminer la construction pour qu’en Août le magasin de fil et la coopérative puisse investir les lieux. Merci coup de pousse !

575510_592533310770640_1181634860_n

L’équipe de football de Mae Woei a recruté un nouvel ailier gauche, c’est un avant puissant mais incroyablement maladroit. « Parepo » c’est comme ça qu’on l’appel au village, ce qui veut dire grand frère bien mais qui est resté enfant.

Il fait bon séjourner à Mae Woei,  le village est  magnifique paisible et joyeux.
Et au milieu coule une rivière.

Découverte du village de Mae Woei Clo par les dames d’Esprit Karen Bangkok

– Par Yzé et Benoit Thillaye, volontaires Terres Karens à Mae Sot –

Le 16 mars, nous avons eu la joie d’accueillir 5 expatriées d’Esprit Karen au village de Maei Woei Clo. Après un long trajet de 5 heures, d’abord en mini-van et puis en pick-up, nous arrivons enfin vers 15h dans ce magnifique petit village au bord de la rivière. Une fois installées dans la guesthouse, les 5 dames sont parties à la rencontre de Jean-Baptiste Lassalas (volontaire à Mae Woei). Il nous a fait une visite du village et de l’atelier de couture. La rencontre entre les 5 dames de Bangkok et les 4 couturières (+ Blechrie) s’est très bien déroulée. Une petite séance « shooting photo » s’est imposée, tout le monde était ravi de prendre sa plus belle pose pour immortaliser le moment.

DSCN0695

Le lendemain, dimanche, la journée commença par une messe, à la fin de laquelle eut lieu la « cérémonie » d’accueil par les villageois. Distribution de sacs et vestes karens ainsi qu’un petit mot pour présenter le village. Direction ensuite vers une grande salle en bois où un spectacle haut en couleurs, créé pour l’occasion, avait lieu. Au programme : danses traditionnelles, pièces de théâtre mettant en scène la réalisation du fil de coton à la création des lés.  Chacun pouvait participer aux différentes étapes et aider au tissage des lés. Ce fût une très belle expérience !

DSCN0678

La fin de matinée était consacrée à la vente de fils et à l’achat des lés des tisserandes par la coopérative. Tout était contrôlé : qualité du tissage, propreté et longueur du lé… Si le résultat n’était pas jugé satisfaisant, une petite amende de 20 THB était donnée à la tisserande, et elle était priée de revenir la semaine d’après pour donner un lé impeccable.

DSCN0764

Avant de quitter le village, Jean-Baptiste nous a montré le chantier où avait lieu la construction du nouvel atelier de couture. Situé juste derrière l’école, il sera plus grand et plus lumineux que l’ancien.

14h, heure de départ vers Maetane où les expatriées avaient rendez-vous avec leurs couturières afin de discuter des collections futures. La réunion dura jusqu’au soir !

Lundi matin, le Songthew (taxi collectif) nous ramena jusqu’à l’aéroport de Maesot où les dames prirent leur avion pour rentrer chez elles, à Bangkok, la tête pleine de beaux souvenirs.

DSCN0804